La vie chrétienne est la vie à la suite du Christ… Elle est marquée par les sacrements qui sont les signes efficaces de la présence de Dieu dans nos vies. C'est à dire que la Parole prononcée s'accomplit. Il y a 7 sacrements qui marquent les étapes de la vie. 

Les sacrements de l'initiation : Baptême - Eucharistie/Communion - Confirmation

Les sacrements de guérison : Sacrement de la réconciliation - Onction des malades 

Les sacrements d'engagement : Le mariage - L'ordre

La vie chrétienne est aussi marquée par notre manière de vivre : Servir - Annoncer - Partager - Prier - Se Nourrir. 5 essentiels qui peuvent nous aider à avancer sur notre chemin de foi, chemin de sainteté...

La Vie chrétienne trouvera son achèvement lors du retour à la maison du Père marqué par la célébration des funérailles. 

L'initiation chrétienne  

Baptême - Communion - Confirmation

Processus par lequel une personne devient chrétienne et membre de l’Eglise par la réception des trois sacrements dits sacrements d’initiation : le baptême, la confirmation et l’eucharistie. Cette initiation suppose différents seuils de préparation, de formation et de célébrations liturgiques et d’accompagnement. Les adultes qui se préparent aux sacrements de l’initiation s’appellent catéchumènes. La personne qui reçoit ces sacrements est introduite dans la vie de Dieu : Père, Fils et Saint-Esprit. (source : eglise.catholique.fr) 

 

Le baptême

Le Baptême 

Le baptême est le premier des sacrements. Le recevoir, c’est devenir chrétien, membre de l’Église. 

Le baptême a trois significations principales : entrée dans l’Église universelle, nouvelle naissance à la vie de Dieu, victoire sur les forces du mal. Il suppose la foi de l’Église exprimée dans le Credo. Il engage sur un chemin de conversion à la suite du Christ et à une vie « en Église ».

Le baptême est proposé à tout âge, mais il est souvent pratiqué dans les mois qui suivent la naissance. 

Pour les enfants jusqu’à 3 ans

Les baptêmes ont lieu le dimanche après la messe sauf le 1er dimanche du mois ou il est célébré pendant la messe. Ils peuvent aussi être célébrés le samedi soir pendant la messe ou encore le samedi matin en fonction de la disponibilité du curé. 

Les parents doivent inscrire leur enfant au moins 3 mois avant la date envisagé soit en venant à la permanence les vendredis de 17h à 18h ou les samedis de 11h à 12h au presbytère, en appelant le presbytère ou via le formulaire de contact. 

La préparation au baptême consiste en une rencontre avec le curé, l'équipe de préparation et les parents demandant le baptême. Ces rencontres ont lieu en général les 1er mardis du mois. 

Pour les enfants de 4 à 7 ans

Les enfants de 4 à 7 ans dont les parents demandent le baptême, suivent l'éveil à la foi et les parents une rencontre de préparation au baptême. 

Pour les enfants à partir de 8 ans

À partir du CE2, les parents inscrivent l'enfant. Il fait sa demande de baptême et suit une préparation ponctuée par des étapes liturgiques : demande de baptême, entrée dans l’Église. L’enfant est baptisé au cours de la messe du jour de Pâques

Pour les collégiens et lycéens

Pour les jeunes, il faut s'adresser directement au presbytère.

Pour les adultes 

La préparation au baptême à l’âge adulte a son rituel propre, distinct de celui des enfants. Il a son cycle de formation qui s’appelle « le catéchuménat ». Après une première rencontre avec le curé de la paroisse, la personne est orientée vers un accompagnement individuel. Elle est aussi invitée à des rencontres régulières avec d’autres personnes en chemin vers Dieu, chrétiens de longue date ou récemment convertis. Elle peut partager librement ses questions et ses convictions et mieux apercevoir sur quel chemin elle s’engage.

Après quelques mois elle peut célébrer liturgiquement son entrée dans l’Église et commencer le catéchuménat proprement dit. La durée de cette préparation dépend des dispositions de chaque personne. Mais en pratique elle se déroule sur un minimum de 2 ou 3 années. Durée utile pour découvrir les principaux mystères de la foi, les rites chrétiens, l’Évangile et le style de vie qu’il entraîne, la pratique personnelle de la prière.

Au terme de cette préparation on célèbre le baptême, la première communion et la confirmation (sacrements de l’Initiation).

1ère Communion

La première des communions est une étape importante dans le cheminement d’un chrétien. La communion ou Eucharistie fait partie des 3 sacrements de l’initiation chrétienne avec le baptême et la confirmation.

« L’Eucharistie constitue le sommet de l’action du salut de Dieu : en effet, en se faisant pain rompu pour nous, le Seigneur Jésus reverse sur nous toute sa miséricorde et son amour, renouvelant ainsi notre cœur, notre existence et notre manière d’être en relation avec lui et avec nos frères. » pape François

Les enfants qui feront leur 1ère communion en 2024 sont les enfants nés en 2014 ou avant, scolarisés en CM1 à la rentrée 2023-2024.

Préparation à partir de l’année de CM1. Proposition d’un itinéraire qui prépare les enfants (avec les parents !) à vivre de Jésus qui se donne dans la communion. Célébration de la première des communions en CM1.

Le dossier d'inscription est à déposé au presbytère (dans la boite aux lettres) avant le 1er septembre.

Pour l'année 2023-2024 : Réunion de lancement pour les parents, le mardi 19 septembre à 19h30 à la salle sous l'église St Jean Bosco de Behren. 

La confirmation

Le sens

Avec le Baptême et l’Eucharistie, le sacrement de la Confirmation constitue l’ensemble des « sacrements de l’initiation chrétienne ». Ils conduisent à leur pleine stature les fidèles appelés à exercer leur mission dans l’Eglise et dans le monde : annoncer Jésus Christ, célébrer la gloire de Dieu et servir l’homme et le monde.

C’est avec une huile parfumée, le Saint Chrême, que l’évêque (ou son représentant) marque le front de chaque confirmand. Comme cette huile répand une bonne odeur, chacun est appelé, par l’élan et la joie de sa vie, à répandre la bonne odeur du Christ, à être un témoin authentique du Ressuscité, afin que le corps du Christ (la famille des baptisés, l’Eglise) s’édifie dans la foi au Dieu, Père, Fils et Esprit, et l’amour des hommes et du monde.

Préparation

La préparation à la Confirmation conduit le chrétien vers une union plus intime au Christ, vers une familiarité plus vive avec l’Esprit Saint, son action, ses dons et ses appels, afin de pouvoir mieux assumer les responsabilités de la vie chrétienne.

La préparation se déroule sur deux ans a partir de la classe de 5ème

Réunion d'inscription : Mercredi 20 septembre à 20h à la salle sous l'église St Jean Bosco

Renseignement : Mme Carmela TABONE, tabone.carmela5@hotmail.com

Les Sacrements de guérison 

« Je voudrais mettre l’accent sur les sacrements de guérison, c’est-à-dire sur le sacrement de la réconciliation et sur celui de l’onction des malades, qui culminent naturellement dans la communion eucharistique… La rencontre de Jésus avec les dix lépreux, décrite dans l’Evangile de Luc…permet de prendre conscience de l’importance de la foi pour ceux qui, souffrants et malades, se rapprochent du Seigneur. Grâce à cette rencontre ils peuvent constater que celui qui croit n’est jamais seul. En effet Dieu, par son Fils, ne nous abandonne pas à nos angoisses et souffrances mais il nous est proche et il nous aide à les porter, il souhaite guérir notre cœur en profondeur ».

« La foi du seul lépreux qui…va immédiatement remercier Jésus pour lui manifester sa reconnaissance, laisse deviner que la santé retrouvée est le signe de quelque chose de plus précieux que la simple guérison physique, C’est le signe du salut que Dieu nous donne par le Christ, confirmée par les paroles du Christ: Ta foi t’a sauvé. Celui qui dans la souffrance et la maladie invoque le Seigneur peut être sûr que Son amour ne l’abandonnera jamais et que l’amour de l’Eglise, qui prolonge dans le temps ses œuvres salvifiques, ne manquera pas non plus. La guérison physique, expression du salut le plus profond, révèle ainsi l’importance que l’homme, compris dans son intégrité d’âme et de corps, acquiert aux yeux du Seigneur… Le lien entre santé physique et guérison des maux de l’âme nous aide donc à mieux comprendre les sacrements de guérison ». Le sacrement de la réconciliation « nous rend à la grâce de Dieu et nous unit à lui dans une profonde amitié… Dieu, riche en miséricorde, comme le père de la parabole évangélique, ne ferme son cœur à aucun de ses fils, mais il les attend, il les cherche… Le moment de la souffrance, au cours duquel pourrait naître la tentation de s’abandonner au découragement et au désespoir, peut ainsi se transformer en temps de grâce pour rentrer en soi-même, Et, comme le fils prodigue de la parabole, de réfléchir sur sa vie, en reconnaissant erreurs et échecs, de ressentir la nostalgie de l’union au Père et de parcourir à nouveau le chemin vers sa demeure. Lui, dans son grand amour, toujours et de toute façon, veille sur notre existence et il nous attend pour offrir à chaque fils qui rentre chez lui, le don de la pleine réconciliation et de la joie ». (message du pape Benoît XVI pour la Journée mondiale du malade 2012)

L'onction des malades

Le sens

Le sacrement de l’onction des malades a longtemps été appelé le sacrement de l’Extrême onction, et réservé aux mourants. Aujourd’hui, conformément à la tradition la plus ancienne, le sacrement que l’on donne aux mourants, c’est l’eucharistie, que l’on dit être reçu en viatique (pain de route). L’onction est, quant à elle, réservée aux malades qui, dans les souffrances et les difficultés, demandent courage et espérance et reçoivent de l’Église, par ce sacrement, force spirituelle et confiance. Comme tout sacrement, il transforme la personne qui le reçoit dans la foi. (source : eglise.catholique.fr)

En pratique 

Une année sur deux, le sacrement des malades est donné lors d'une célébration dominicale. Pour l'année 2023-2024 : Dimanche 14 octobre à 15 à l'église de Bousbach. Suivie d'un temps de convivialité. 

Il est possible de recevoir l'onction des malades à domicile en appelant au presbytère. 

Pour les personnes malades et dans l'impossibilité de rejoindre la communauté paroissialle, l'équipe du Service Evangélique des Malades peut vous porter la communion. Faire la demande en appelant au presbytère.

Le sacrement de la réconciliation

Le sens 

C’est l’acte gratuit par lequel Dieu pardonne au pécheur repentant et le réintroduit dans sa paix, grâce au Christ mort et ressuscité, en qui tous les péchés sont pardonnés. Depuis quelques années, on parle plus volontiers de « sacrement de la réconciliation » à propos de la confession. Le sacrement de la réconciliation par excellence est le baptême. (source : eglise.catholique.fr)

En pratique 

- Le mercredi de 8h30 à 8h50 à l'église de Kerbach 

- Le 1er samedi du mois après la messe de 9h à l'église St Blaise de Behren. 

- Sur RDV en appelant au presbytère

Les sacrements de l'engagement

Les sacrements de l’engagement : L’Ordre et le Mariage consacrent des cheminements de vie baptismale.

L'ordre

Au sein de l´Eglise catholique, le service de la communauté est assuré plus particulièrement par les évêques, les prêtres et les diacres, que l´on appelle « ministres ordonnés ». Leur mission dans l´Eglise leur est confiée, au nom de Jésus Christ, par le sacrement de l´ordre, généralement appelé « ordination ». Le sacrement de l´ordre se caractérise par l´imposition des mains et la prière de consécration prévue. Le sacrement est conféré une fois pour toutes par l’évêque. Le ministre ordonné manifeste à tous que c´est le Christ qui appelle, rassemble et envoie sur les chemins du monde

Des équipes pour le discernement de cette vocation sont constituées au niveau du diocèse. Le prêtre vous mettra en contact avec les responsables de ces équipes.

Mariage

Le mariage chrétien est l’alliance entre un homme et une femme unis par un même amour. Dans cette alliance se révèle le plus pleinement l’histoire des alliances entre Dieu et l’humanité scellée dans l’amour du Christ qui a donné sa vie pour nous. Le sacrement de mariage sanctifie l´union d´un homme et d´une femme et situe l´amour des époux au cœur de l´amour de Dieu pour l´humanité. C’est un engagement pris devant Dieu. La dignité de cet engagement s’articule sur les quatre piliers que scelle l’échange des consentements : la liberté, la fidélité, l’indissolubilité et la fécondité.

Le mariage... en pratique...

La demande est faite auprès du curé lors des permanences au presbytère le samedi matin entre 11h et 12h ou sur RDV en appelant au presbytère. Cette demande doit être faite environ 1 an avant la date pressentie pour la célébration du mariage religieux. 

La préparation consiste en  :

- Un petit déjeuné suivie de la messe un dimanche matin

- La rencontre de préparation au sacrement du mariage, un dimanche après midi de 13h30 à 18h00 au presbytère de Forbach.

- 3 rencontres (minimum) avec le célébrant.  

La célébration aura lieu dans une église de votre choix sur la communauté de paroisses à une date selon la disponibilité du curé et de l'église. (les mariages sont célébrées à 15h ou 16h30)

Le mariage suppose qu'au moins l'un des deux futurs époux soit baptisé. 

Le mariage suppose que les futurs époux soient confirmés. s'ils ne le sont pas, ils seront invités à s'y préparer et à recevoir la confirmation au cours de l'année. 

Les funérailles 

La cérémonie  des obsèques religieuses n’est pas un sacrement. 

L’équipe funérailles accueille la famille avec ses peines, ses doutes et l’aide à tourner son regard et son cœur vers le Christ ressuscité. Ensemble nous voulons témoigner de la foi et de l’espérance de l’Eglise au cours d’une célébration simple, digne et respectueuse.

Le rôle de la famille dans les obsèques est important si elle accepte de participer : allumer les cierges qui entourent le cercueil, lire les lectures, proposer des intentions de prière, donner un témoignage sur le défunt. La participation de la famille donne aussi une richesse, une « densité » à la célébration.

Lorsqu’un deuil touche une famille, celle-ci prend contact avec la société de pompes funèbres de son choix qui se mettra d’accord avec la paroisse pour fixer le jour et l’heure de la célébration. Puis les membre de l’équipe funérailles, selon sa disponibilité, rencontrera la famille du défunt en vue de préparer la célébration des funérailles religieuses.